Comment échanger avec un communiste

« L »absence de cours d’histoire, en bien ou en mal on en parle ». Cela dit, venant d’un gars qui soutient un escroc reconnu c’est plutôt un compliment. « Nous vivons sur la même planète, mais nous ne sommes définitivement pas du même monde »Chacun est libre de soutenir l’escroc qu’il veut, libre à toi de soutenir Mélanchon ou qui que ce soit, ils ont chacun leurs combines ce sera toujours comme ça, arrétez un peu les utopies.Et pour en revenir à l’Internationale c’est quand même un chant révolutionnaire à la base, cela veut tout dire pour moi la lutte des classes et toutes ces conneries, on sait bien à quoi ça mène. Tu croyais peut être me donner des cours air max enfant d’histoire ?LordSven a écrit :Et pour en revenir à l’Internationale c’est quand même un chant révolutionnaire à la base, cela veut tout dire pour moi la lutte des classes et toutes ces conneries, on sait bien à quoi ça mène. Tu croyais peut être me donner des cours d’histoire ?Si j’étais cruel ça ferait une bonne signature.Tiens Barbu, dans les bienfaits « du communisme » (autrement dit du communisme d’état tel qu’il a été appliqué en URSS sous divers courants qui se sont souvent frités la gueule mais ça demanderait trop d’explications dans un daubic qui se veut un petit bashing estival de bon aloi) on peut citer le féminisme (premier pays qui a permis aux femmes d’aller en masse à l’unif), l’enseignement gratuit (plus haut taux de diplômés dans les années 30), les soins de santé idem, la lutte contre l’anti sémitisme (dans l’armée les air max femme pas cher actes antisémites étaient punis de mort car jugés comme « activités anti communistes », à l’heure où c’était pas la mode, y compris dans nos pays),. Attention, je ne dis pas que ça cache le reste hein (le stalinisme est un des pires courants air max 90 pas cher ayant jamais existé, et on ne peut pas m’accuser de trotskysme pourtant)Que vous soyez contre c’est une chose et c’est votre droit, mais renseignez vous un peu quand même, 100 plus tard ce serait bien de passer outre le vieux cliché des mangeurs d’enfants. Tout comme le coup des militants alliés de circonstance de Vichy jusque 41 c’est quand même largement plus compliqué même si c’est en partie vrai. »Il faudrait plus de grave dans les aigus » »C’est du Rock. C’est l’idéologie qui consume les relations humaines. Cette façon de simplifier la complexité du monde et la vitesse à laquelle il change fait sombrer les gens dans les idéaux simplistes qui ne mènent qu’au chaos. Sous couvert qu’ils sont une minorité, fort heureusement, ils se congratulent de ne pas être un mouton car ils ne suivent pas le troupeaux. Ils ne comprennent simplement pas que le troupeaux n’existe pas et que les nuances font tout le sel de nos sociétés.J’ai l’impression de lire la bio de GXMes réalisations DIY :Ce qu’il ne faut pas du tout air max pas cher négliger dans le communisme, c’est une idéologie colonialiste.Au nom de leur idéologie, les communistes sont les derniers à toujours vouloir envahir tous les pays du monde pour les convertir.Par exemple, dans une institution raciste comme Sciences Politiques Paris, il est quasiment obligatoire pour le cv du gosse d’aller porter la bonne parole sur les quatre coins du monde, et ce, en particulier, dans les pays pauvres, nike air max 2013 jusqu’à aller intoxiquer de leur bréviaire morbide le peuple Achuar en Amazonie. ça relève d’un esprit de supériorité insupportable, un esprit néo colonialiste assassin, et démontre la condescendance qu’ils éprouvent pour des peuples qui leur demandent RIEN ! mais bien sur, que ce soit le fils de la haute bourgeoisie parisienne ou du cadre militant à la cgt, mettre sur son cv, je suis allé en MISSION ( comme les chaussure nike air max curés missionnaires ) au Laos, en Amazonie, etc. c’est d’un chic air max tn . en fait, que des merdeux ces gosses, ils me dégoutent.En revanche, on voit pas beaucoup les mêmes se mobiliser pour dénoncer les abus morbides des puissances industrielles qui détruisent l’espace vital de ces peuples qui NOUS DEMANDENT RIEN, si ce n’est qu’on les laisse en paix.