B comme Bon

C’est l’été, les vacances pour certains et il fait chaud voir très chaud c’est le moment idéal pour sortir sa sorbetière et faire quelques glaces pour se rafraîchir un peu. Je n’y pense pas très souvent mais la glace « maison » a ses avantages. Le principal à mes yeux, c’est que l’on maitrise les ingrédients. Vous pouvez ajouter des petits morceaux d’ananas confits ou aromatiser votre glace avec un peu de noix de coco et quelques zestes de citron vert Alors ça vous tente ?

Ingrédients : 500 g d’ananas frais bien mûr (ou décongelé) 150 g de sucre 30 cl d’eau 1 jus de citron vert 1 blanc d’oeuf un peu de noix de coco râpée grossièrement

Dans une casserole, versez l’eau et le sucre. Placez sur feu moyen et remuez jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Portez à ébullition et faites bouillir encore 5 minutes, à 110 vous obtiendrez un sirop. Retirez du feu et laissez refroidir.

Une fois votre sirop bien refroidi, ajoutez l’ananas mixé finement ainsi que le jus de citron vert. Versez dans votre sorbetière. Quand le sorbet commence à prendre, versez le blanc d’oeuf et continue jusqu’à ce que le sorbet soit bien pris.

Servez le sorbet saupoudré de noix de coco râpée.

Cette année, le jardin n’est pas très productif. Les cerises sont absentes, les fraises rares, les framboises plutôt petites par contre côté groseilles nike air max 90 à maquereau, la récolte est généreuse les baies violettes alourdissent les branches et les font plonger vers le sol. Le plus souvent, on en fait de la gelée mais vu la quantité, il fallait trouver d’autres recettes. Je n’ai pas cherché à faire compliqué et j’ai réalisé une petite tarte avec une pâte brisée légèrement aromatisée. Et bien moi qui ne suis pas fan de la tarte aux groseilles, plutôt acide si on n’ajoute pas 3 tonnes de sucre, j’ai été agréablement surprise. Cette tarte garde son petit goût acidulé mais sans agressivité et en plus oui en plus pas de petits grains qui vous agacent une fois la tarte terminée !

Pâte brisée : 250 g de farine 125 g de beurre 5 cl d’eau 1 pincée de sel 2 CàS de graines de pavot 1/2 fève tonka un peu de beurre pour le moule

(On peut ajouter un jaune d’oeuf, perso je fais sans)

Garniture : 350 g de groseilles à maquereau 60 g de poudre d’amande

Versez la farine tamisée dans un récipient avec le sel. Faites un puits au centre, déposez le beurre (à température ambiante) coupé en petits dés. Ajoutez les graines de pavot et râpez un peu de fève tonka. Travaillez la pâte du bout des doigts en la sablant. Ajoutez l’eau puis retravaillez la pâte, formez une boule. Sur votre plan de travail, écrasez la pâte avec la paume de votre main plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle soit homogène. (Si vous avez un robot c’est encore plus simple !). Formez à nouveau une boule, filmez et placez au réfrigérateur pendant air max 90 pas cher au moins 30 mn.

Préchauffez votre four à 180.

Sortez la pâte une dizaine de air max 2013 minutes avant de l’étalez. Foncez votre moule beurré, saupoudrez de poudre d’amande puis déposez les groseilles à maquereau. Placez au four, à 180, pendant 40 minutes.

Comme vous le voyez sur ces images, je n’utilise pas de moule j’aime bien donner une forme incertaine à ma tarte un petit côté poétique, nature, un peu brut

Pour encore plus de gourmandise, la petite idée ++ c’est de garnir votre tarte avec une meringue légèrement dorée au chalumeau.

Un clafoutis, vous me direz c’est tout bête et bien pas tant que ça Il faut trouver la bonne texture de la pâte, moêlleuse et pas trop liquide, surtout pas trop compacte, l’équilibre est difficile à trouver et les appréciations de chacun diffèrent alors avec cette version de clafoutis aux abricots, je crois que je ne suis pas loin de la vérité ! Aussitôt fait, aussitôt dévoré, plus une miette Je vous invite donc à le tester, personnellement je vais garder cette recette pour les prochains.

Ingrédients : 125 g de farine 60 g de crème fraîche 30 cl de lait 6 oeufs 75 g de sucre 1 kg d’abricots 2 CàS de pistaches

Préchauffez votre four à 180. Lavez et séchez les abricots. Coupez les en 2 et dénoyautez les. Beurrez un plat allant au four puis disposez les abricots debout, saupoudrez avec un peu de sucre.

Mettez la farine dans un récipient puis ajoutez les oeufs un à un. Versez le sucre, le lait, la crème puis mélangez bien pour que la pâte soit homogène. Vous pouvez également tout mettre dans le bol de votre robot air max pas cher et mixez.

Versez la pâte sur les abricots, concassez les pistaches puis disposez les sur le dessus du clafoutis.

Sur le calendrier, l’été n’est que dans quelques jours mais c’est comme si c’était fait ! L’occasion de laisser de côté mon carnet de recettes chaudes pour faire la part belle aux buffets, salades, pique niques, glaces, cocktails ou smoothies fruités qui nous amènent un peu de fraîcheur. Les fraises sont au top et il faut en profiter encore un peu avant qu’elles ne soient remplacées par les fruits d’été. Alors pourquoi pas un smoothie fraises/cerises onctueux et mousseux, à air max 90 déguster sur l’herbe à l’ombre d’un gros noyer.

Ingrédients : 250 g de fraises 250 g de cerises noires 1 yaourt nature

Nettoyez les fraises, équeutez les et coupez les en morceaux si elles sont grosses. Déposez les dans le bol du blender.

Nettoyez les cerises, équeutez les et coupez les en deux pour les dénoyauter, versez dans le bol du blender.

Ajoutez le yaourt nature (vous chaussure air max pouvez ajouter un peu de sucre selon votre goût).

Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux.

Versez dans des grands verres et décorez avec un peu de menthe. Servez bien frais.

Les vacances arrivent mais on n’y est pas encore vraiment, un peu de patience est nécessaire !

Alors quand j’ai reçu la box Pata Negra de chez Labeyrie, un petit vent du Sud a soufflé dans ma cuisine.

Je vous emmène donc faire un voyage gustatif en Espagne et air max tn pas cher plus précisément dans les provinces de Cceres et Badajoz, dans le Sud Ouest de l’Espagne, là où les cochons gambadent paisiblement dans la Dehesa , l’un des derniers pâturages naturels de chênes lièges et verts d’Europe. Ils passent leur temps à manger des glands une bonne partie de l’hiver, pendant le montanera. Cette alimentation naturelle donnent aux Jambons Pata Negra une chair persillée, rouge sang et nacrée, d’un goût unique