Antigone de Jean Anouilh

Jean Anouilh a cette pi en 1942. Celle ci fut cr le 4 f 1944 au th de l’Atelier Paris, dans une mise en sc d’Andr Barsacq. Elle a publi en 1946, aux de la table Ronde et figure dans les Nouvelles pi noires parues la m ann De l’Antigone de Sophocle (441 avant J celle de Jean Anouilh

Antigone appartient aux l attach la ville de Th Elle est l’une des enfants air max bw pas cher n de l’union incestueuse du roi de Th et de sa propre m Jocaste . Antigone est la s d’Ism d’Et et de Polynice. Elle fait preuve d’un d et d’une grandeur d’ sans pareils dans la mythologie.

Quand son p est chass de Th par ses fr et quand, les yeux crev il doit mendier sa nourriture sur les routes, Antigone lui sert de guide. Elle veille sur lui jusqu’ la fin de son existence et l’assiste dans ses derniers moments.

Puis Antigone revient Th Elle y conna une nouvelle et cruelle Ses fr Et et Polynice se disputent le pouvoir. Ce dernier fait appel une arm pour assi la ville et combattre son fr Et Apr la mort des deux fr Cr leur oncle prend le pouvoir . Il ordonne des fun solennelles pour Et et interdit qu’il soit donn une s Polynice, coupable ses yeux d’avoir port les armes contre sa patrie avec le concours d’ Ainsi l’ de Polynice ne air max bw pas cher conna jamais de repos. Pourtant Antigone, qui consid comme sacr le devoir d’ensevelir les morts, se rend une nuit aupr du corps de son fr et verse sur lui, selon le rite, quelques poign de terre. Cr apprend d’un garde qu’Antigone a recouvert de poussi le corps de Polynice. On am Antigone devant lui et il la condamne mort. Elle est enterr vive dans le tombeau des Labdacides . Plut que de mourir de faim, elle pr se pendre.

H fils de Cr et fianc d’Antigone se suicide de d . Eurydice , l’ de Cr ne peut supporter la mort de ce fils qu’elle adorait et met fin elle aussi ses jours.

La pi de Sophocle (441 avant J commence lorsqu’Antigone d de braver l’interdiction de air max safari son oncle Cr et d’ensevelir le corps de son fr Polynice.

C’est de ce texte de Sophocle nike air max 90 que va s’inspirer Anouilh pour Antigone en 1942 :  » l’Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par c depuis toujours, a un choc soudain pour moi pendant la guerre , le jour des petites affiches rouges. Je l’ai r ma fa , avec la r de la trag que nous alors en train de vivre ».

Cette pi , cr en 1944, conna un immense succ public mais engendre une pol Certains reprochent Anouilh de d l’ordre en faisant la part belle Cr . Ses d , au contraire , voient dans Antigone la « premi r de l’histoire » et dans la pi un plaidoyer pour l’esprit de r

Trag en prose , en un acte.

Le personnage baptis le Prologue pr les diff protagonistes et r la l de Th ( Anouilh reprend cette tradition grecque qui consiste confier un personnage particulier un monologue permettant aux spectateurs de se rafra la m Le Prologue replace la pi dans son contexte mythique). Toute la troupe des com est en sc Si certains personnages semblent ignorer le drame air max noir qui se noue, d’autres songent d au d annonc

Antigone rentre chez elle , l’aube, apr une escapade nocturne. Elle est surprise par sa nourrice qui lui adresse des reproches. L’h doit affronter les questions de sa nounou. Le dialogue donne lieu un quiproquo . La nourrice prodigue des conseils domestiques (  » il va falloir te laver les pieds avant de te remettre au lit ») tandis qu’Antigone son escapade avec beaucoup de myst (  » oui j’avais un rendez vous ») . Mais elle n’en dira pas plus.

La nourrice sort et Ism la s d’Antigone, dissuade cette derni d’enfreindre l’ordre de Cr et d’ensevelir le corps de Polynice. Ism exhorte sa s la prudence (« Il est plus fort que nous, Antigone, il est le roi ») . Antigone refuse ces conseils de sagesse . Elle n’entend pas devenir raisonnable.

Antigone se retrouve nouveau seule avec sa nourrice. Elle cherche surmonter ses doutes et demande sa nourrice de la rassurer. Elle tient aussi des propos ambigus pour ceux ( et c’est le cas de la nourrice) qui ne connaissent pas son dessein . Elle semble d mourir et sa disparition mots couverts  » Si, moi , pour une raison ou pour une autre, je ne pouvais plus lui parler. ».

Antigone souhaite s’expliquer avec son fianc H Elle lui demande de le pardonner pour leur dispute de la veille. Les deux amoureux r alors d’un bonheur improbable. S d’ aim , Antigone est rassur Elle demande cependant H de garder le silence et lui annonce qu’elle ne pourra jamais l’ L encore , la sc pr au quiproquo : le spectateur comprend qu’Antigone pense sa mort prochaine, tandis qu’H , qui lui n’a pas perc le dessein d’Antigone, est attrist de ce qu’il prend pour un refus.

Ism revient en sc et conjure sa s de renoncer son projet. Elle affirme m que Polynice, le « fr banni », n’aimait pas cette s qui aujourd’hui est pr se sacrifier pour lui.

Antigone avoue alors avec un sentiment de triomphe, qu’il est trop tard, car elle a d , dans la nuit, brav l’ordre de Cr et accompli son geste  » C’est trop tard. Ce matin , quand tu m’as rencontr , j’en venais. »

Jonas, un des gardes charg de surveiller le corps de Polynice, vient r Cr qu’on a transgress ses ordres et recouvert le corps de terre. Le roi veut croire un complot dirig contre lui et fait prendre des mesures pour renforcer la surveillance du corps de Polynice. Il semble vouloir garder le secret sur cet incident :  » Va vite. Si personne ne sait, tu vivras. »

Le ch s’adresse directement au public et vient clore la premi partie de la pi Il commente les en exposant sa conception de la trag qu’il oppose au genre litt du drame. Le ch affiche une certaine ironie et d les recettes de l’auteur : « c’est cela qui est commode dans la trag On donne un petit coup de pouce pour que cela d C’est tout. Apr on n’a plus qu’ laisser faire. On est tranquille. Cela roule tout seul. »

Antigone est tra sur sc par les gardes qui l’ont trouv pr du cadavre de son fr Ils ne veulent pas croire qu’elle est la ni du roi , et la traitent avec brutalit Ils se r de cette capture et des r et distinctions qu’elle leur vaudra.

Cr les rejoint. Les gardes font leur rapport . Le roi ne veut pas les croire. Il interroge sa ni qui avoue aussit Il fait alors mettre les gardes au secret, avant que le scandale ne s’ Cr et Antigone restent seuls sur sc C’est la grande confrontation entre le roi et Antigone. Le roi souhaite le scandale et ramener la jeune fille la raison. Dans un premier temps , Antigone affronte Cr qui tente de la dominer de son autorit Les deux protagonistes d leur personnalit et leurs motivations inconciliables. Cr justifie les obligations li son r d’homme d’ . Antigone semble sourde ses arguments : (Cr : Est ce que tu le comprends cela ? Antigone :  » Je ne veux pas le comprendre. ») . A court d’arguments Cr r les v visages de Polynice et d’Et et les raisons de leur ignoble conflit. Cet r Antigone qui semble pr renoncer et se soumettre. Mais c’est en lui promettant un bonheur ordinaire avec H que Cr ravive son amour propre et provoque chez elle un ultime sursaut. Elle rejette ce futur inodore et se rebelle nouveau. Elle choisit une nouvelle fois la r et la mort.

Ism , la s d’Antigone entre en sc alors que cette derni s’appr sortir et commettre un esclandre , ce qui aurait oblig le roi l’emprisonner. Ism se range aux c d’Antigone et est pr mettre elle aussi sa vie en jeu. Mais Antigone refuse , pr qu’il est trop facile de jouer les h maintenant que les d ont jet Cr appelle la garde , Antigone cl la sc en appelant la mort de ses cris et en avouant son soulagement ( Enfin Cr !)

Le ch entre en sc Les personnages semblent avoir perdu la raison, ils se bousculent. Le ch essaye d’interc en faveur d’Antigone et tente de convaincre Cr d’emp la condamnation mort d’Antigone. Mais le roi refuse , pr qu’Antigone a choisi elle m son destin, et qu’il ne peut la forcer vivre malgr elle.

H vient lui aussi, ivre de douleur, supplier son p d’ Antigone, puis il s’enfuit.

Antigone reste seule avec un garde. Elle rencontre l le « dernier visage d’homme ». Il se r bien mesquin, et ne sait parler que de grade et de promotion. Il est incapable d’offrir le moindre r Antigone. Cette sc contraste, par son calme, avec le violent tumulte des sc pr Apprenant qu’elle va enterr vivante, de profonds doutes (  » Et Cr avait raison, c’est terrible maintenant, c de cet homme, je ne sais plus pourquoi je meurs. » , Antigone souhaite dicter au garde une lettre pour H dans laquelle elle exprime ses derni pens Puis elle se reprend et corrige ce dernier message ( « Il vaut mieux que jamais personne ne sache »). C’est la derni apparition d’Antigone.

Le messager entre en sc et annonce Cr et au public la mort d’Antigone et la mort de son fils H Tous les efforts de Cr pour le sauver nike air max classic bw ont vains. C’est alors le ch qui annonce le suicide d’Eurydice, la femme de Cr : elle n’a pas support la mort de ce fils qu’elle aimait tant. Cr garde un calme . Il indique son d de poursuivre  » la salle besogne  » sans faillir. Il sort en compagnie de son page.

Tous les personnages sont sortis. Le ch entre en sc et s’adresse au public : Il constate avec une certaine ironie la mort de nombreux personnages de cette trag : « Morts pareils, tous, bien raides, bien inutiles, bien pourris. » La mort a triomph de presque tous . Il ne reste nike air max pas cher plus que Cr dans son palais vide . Les gardes , eux continuent de jouer aux cartes , comme ils l’avaient fait lors du Prologue. Ils semblent les seuls par la trag Ultime d Quelques citations d’Antigone

Antigone de Jean Anouilh

Jean Anouilh a cette pi en 1942. Celle ci fut cr le 4 f 1944 au th de l’Atelier Paris, dans une mise en sc d’Andr Barsacq. Elle a publi en 1946, aux de la table Ronde et figure dans les Nouvelles pi noires parues la m ann De l’Antigone de Sophocle (441 avant J celle de Jean Anouilh

Antigone appartient aux l attach la ville de Th Elle est l’une des enfants air max bw pas cher n de l’union incestueuse du roi de Th et de sa propre m Jocaste . Antigone est la s d’Ism d’Et et de Polynice. Elle fait preuve d’un d et d’une grandeur d’ sans pareils dans la mythologie.

Quand son p est chass de Th par ses fr et quand, les yeux crev il doit mendier sa nourriture sur les routes, Antigone lui sert de guide. Elle veille sur lui jusqu’ la fin de son existence et l’assiste dans ses derniers moments.

Puis Antigone revient Th Elle y conna une nouvelle et cruelle Ses fr Et et Polynice se disputent le pouvoir. Ce dernier fait appel une arm pour assi la ville et combattre son fr Et Apr la mort des deux fr Cr leur oncle prend le pouvoir . Il ordonne des fun solennelles pour Et et interdit qu’il soit donn une s Polynice, coupable ses yeux d’avoir port les armes contre sa patrie avec le concours d’ Ainsi l’ de Polynice ne air max bw pas cher conna jamais de repos. Pourtant Antigone, qui consid comme sacr le devoir d’ensevelir les morts, se rend une nuit aupr du corps de son fr et verse sur lui, selon le rite, quelques poign de terre. Cr apprend d’un garde qu’Antigone a recouvert de poussi le corps de Polynice. On am Antigone devant lui et il la condamne mort. Elle est enterr vive dans le tombeau des Labdacides . Plut que de mourir de faim, elle pr se pendre.

H fils de Cr et fianc d’Antigone se suicide de d . Eurydice , l’ de Cr ne peut supporter la mort de ce fils qu’elle adorait et met fin elle aussi ses jours.

La pi de Sophocle (441 avant J commence lorsqu’Antigone d de braver l’interdiction de air max safari son oncle Cr et d’ensevelir le corps de son fr Polynice.

C’est de ce texte de Sophocle nike air max 90 que va s’inspirer Anouilh pour Antigone en 1942 :  » l’Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par c depuis toujours, a un choc soudain pour moi pendant la guerre , le jour des petites affiches rouges. Je l’ai r ma fa , avec la r de la trag que nous alors en train de vivre ».

Cette pi , cr en 1944, conna un immense succ public mais engendre une pol Certains reprochent Anouilh de d l’ordre en faisant la part belle Cr . Ses d , au contraire , voient dans Antigone la « premi r de l’histoire » et dans la pi un plaidoyer pour l’esprit de r

Trag en prose , en un acte.

Le personnage baptis le Prologue pr les diff protagonistes et r la l de Th ( Anouilh reprend cette tradition grecque qui consiste confier un personnage particulier un monologue permettant aux spectateurs de se rafra la m Le Prologue replace la pi dans son contexte mythique). Toute la troupe des com est en sc Si certains personnages semblent ignorer le drame air max noir qui se noue, d’autres songent d au d annonc

Antigone rentre chez elle , l’aube, apr une escapade nocturne. Elle est surprise par sa nourrice qui lui adresse des reproches. L’h doit affronter les questions de sa nounou. Le dialogue donne lieu un quiproquo . La nourrice prodigue des conseils domestiques (  » il va falloir te laver les pieds avant de te remettre au lit ») tandis qu’Antigone son escapade avec beaucoup de myst (  » oui j’avais un rendez vous ») . Mais elle n’en dira pas plus.

La nourrice sort et Ism la s d’Antigone, dissuade cette derni d’enfreindre l’ordre de Cr et d’ensevelir le corps de Polynice. Ism exhorte sa s la prudence (« Il est plus fort que nous, Antigone, il est le roi ») . Antigone refuse ces conseils de sagesse . Elle n’entend pas devenir raisonnable.

Antigone se retrouve nouveau seule avec sa nourrice. Elle cherche surmonter ses doutes et demande sa nourrice de la rassurer. Elle tient aussi des propos ambigus pour ceux ( et c’est le cas de la nourrice) qui ne connaissent pas son dessein . Elle semble d mourir et sa disparition mots couverts  » Si, moi , pour une raison ou pour une autre, je ne pouvais plus lui parler. ».

Antigone souhaite s’expliquer avec son fianc H Elle lui demande de le pardonner pour leur dispute de la veille. Les deux amoureux r alors d’un bonheur improbable. S d’ aim , Antigone est rassur Elle demande cependant H de garder le silence et lui annonce qu’elle ne pourra jamais l’ L encore , la sc pr au quiproquo : le spectateur comprend qu’Antigone pense sa mort prochaine, tandis qu’H , qui lui n’a pas perc le dessein d’Antigone, est attrist de ce qu’il prend pour un refus.

Ism revient en sc et conjure sa s de renoncer son projet. Elle affirme m que Polynice, le « fr banni », n’aimait pas cette s qui aujourd’hui est pr se sacrifier pour lui.

Antigone avoue alors avec un sentiment de triomphe, qu’il est trop tard, car elle a d , dans la nuit, brav l’ordre de Cr et accompli son geste  » C’est trop tard. Ce matin , quand tu m’as rencontr , j’en venais. »

Jonas, un des gardes charg de surveiller le corps de Polynice, vient r Cr qu’on a transgress ses ordres et recouvert le corps de terre. Le roi veut croire un complot dirig contre lui et fait prendre des mesures pour renforcer la surveillance du corps de Polynice. Il semble vouloir garder le secret sur cet incident :  » Va vite. Si personne ne sait, tu vivras. »

Le ch s’adresse directement au public et vient clore la premi partie de la pi Il commente les en exposant sa conception de la trag qu’il oppose au genre litt du drame. Le ch affiche une certaine ironie et d les recettes de l’auteur : « c’est cela qui est commode dans la trag On donne un petit coup de pouce pour que cela d C’est tout. Apr on n’a plus qu’ laisser faire. On est tranquille. Cela roule tout seul. »

Antigone est tra sur sc par les gardes qui l’ont trouv pr du cadavre de son fr Ils ne veulent pas croire qu’elle est la ni du roi , et la traitent avec brutalit Ils se r de cette capture et des r et distinctions qu’elle leur vaudra.

Cr les rejoint. Les gardes font leur rapport . Le roi ne veut pas les croire. Il interroge sa ni qui avoue aussit Il fait alors mettre les gardes au secret, avant que le scandale ne s’ Cr et Antigone restent seuls sur sc C’est la grande confrontation entre le roi et Antigone. Le roi souhaite le scandale et ramener la jeune fille la raison. Dans un premier temps , Antigone affronte Cr qui tente de la dominer de son autorit Les deux protagonistes d leur personnalit et leurs motivations inconciliables. Cr justifie les obligations li son r d’homme d’ . Antigone semble sourde ses arguments : (Cr : Est ce que tu le comprends cela ? Antigone :  » Je ne veux pas le comprendre. ») . A court d’arguments Cr r les v visages de Polynice et d’Et et les raisons de leur ignoble conflit. Cet r Antigone qui semble pr renoncer et se soumettre. Mais c’est en lui promettant un bonheur ordinaire avec H que Cr ravive son amour propre et provoque chez elle un ultime sursaut. Elle rejette ce futur inodore et se rebelle nouveau. Elle choisit une nouvelle fois la r et la mort.

Ism , la s d’Antigone entre en sc alors que cette derni s’appr sortir et commettre un esclandre , ce qui aurait oblig le roi l’emprisonner. Ism se range aux c d’Antigone et est pr mettre elle aussi sa vie en jeu. Mais Antigone refuse , pr qu’il est trop facile de jouer les h maintenant que les d ont jet Cr appelle la garde , Antigone cl la sc en appelant la mort de ses cris et en avouant son soulagement ( Enfin Cr !)

Le ch entre en sc Les personnages semblent avoir perdu la raison, ils se bousculent. Le ch essaye d’interc en faveur d’Antigone et tente de convaincre Cr d’emp la condamnation mort d’Antigone. Mais le roi refuse , pr qu’Antigone a choisi elle m son destin, et qu’il ne peut la forcer vivre malgr elle.

H vient lui aussi, ivre de douleur, supplier son p d’ Antigone, puis il s’enfuit.

Antigone reste seule avec un garde. Elle rencontre l le « dernier visage d’homme ». Il se r bien mesquin, et ne sait parler que de grade et de promotion. Il est incapable d’offrir le moindre r Antigone. Cette sc contraste, par son calme, avec le violent tumulte des sc pr Apprenant qu’elle va enterr vivante, de profonds doutes (  » Et Cr avait raison, c’est terrible maintenant, c de cet homme, je ne sais plus pourquoi je meurs. » , Antigone souhaite dicter au garde une lettre pour H dans laquelle elle exprime ses derni pens Puis elle se reprend et corrige ce dernier message ( « Il vaut mieux que jamais personne ne sache »). C’est la derni apparition d’Antigone.

Le messager entre en sc et annonce Cr et au public la mort d’Antigone et la mort de son fils H Tous les efforts de Cr pour le sauver nike air max classic bw ont vains. C’est alors le ch qui annonce le suicide d’Eurydice, la femme de Cr : elle n’a pas support la mort de ce fils qu’elle aimait tant. Cr garde un calme . Il indique son d de poursuivre  » la salle besogne  » sans faillir. Il sort en compagnie de son page.

Tous les personnages sont sortis. Le ch entre en sc et s’adresse au public : Il constate avec une certaine ironie la mort de nombreux personnages de cette trag : « Morts pareils, tous, bien raides, bien inutiles, bien pourris. » La mort a triomph de presque tous . Il ne reste nike air max pas cher plus que Cr dans son palais vide . Les gardes , eux continuent de jouer aux cartes , comme ils l’avaient fait lors du Prologue. Ils semblent les seuls par la trag Ultime d Quelques citations d’Antigone