5 solutions pour enrichir sa base de données

Jeux concours, scores, e mails appending Les procédés permettant de nourrir sa base en nouvelles informations ne manquent pas. Nous en avons recensé cinq qui ont déjà fait leurs preuves.

L’enrichissement de la base de données est la air max bw pas cher clé du succès de vos futures campagnes de fidélisation. Les cinq solutions que nous avons sélectionnées permettent de répondre à cette problématique.

Pour enrichir les bases de leurs clients, les spécialistes de la data y ajoutent les données qu’ils détiennent dans leurs propres bases ou qu’ils vont chercher dans d’autres fichiers. Les données sociodémographiques, par exemple, permettent de préciser la structure du foyer, l’âge du contact, sa profession, le type de logement occupé, la tranche de revenus, etc. Les professionnels travaillent également sur des données plus pointues comme le cycle de vie du client (premier achat, confirmation de commande, abandon de panier) ou les intentions d’achat. Acxiom, l’un des principaux acteurs du marché, pratique ces opérations d’enrichissement en recourant à son outil PersonicX qui livre le descriptif détaillé du comportement de consommation des ménages.

Pour sa part, Experian Marketing Services procède à des enrichissements de données avec Mosaïc. partir du nom, du prénom et de l’adresse d’un client, Mosaïc peut délivrer des informations complémentaires à forte valeur ajoutée, comme l’appétence pour un canal d’achat. Enfin, nike air max 90 les données géomarketing viennent enrichir les bases avec des données de géocodage et des unités géographiques (pays, région, département, commune, Iris). Plusieurs bases spécialisées permettent l’enrichissement en données géographiques. C’est le cas de Cartegie (partenaire de l’Institut géographique national) ou encore de Pitney Bowes Business Insight.

Deuxième solution : l’apport des enquêtes et des formulaires

L’extrapolation, menée à partir des résultats d’enquêtes réalisées par des instituts spécialisés, permet d’attribuer de nouvelles données à un segment. Les questionnaires « maison » peuvent également livrer des éléments d’enrichissement d’une base. Questionnaire de air max noir satisfaction, étude en ligne, formulaire d’adhésion à un programme relationnel, les outils ne manquent pas pour étayer la connaissance client. Ces données « déclaratives » n’ont certes pas la valeur de données comportementales avérées, mais elles alimentent la base en l’éclairant sur les profils. En revanche, les données transactionnelles, récupérées via des e coupons ou des codes barres sur des offres promotionnelles, permettent de compléter et de valider les données personnelles (adresse e mail, coordonnées bancaires, etc.). Ces nouveaux outils ont l’avantage de pouvoir tracer le client dans un cycle à 360, de son inscription à un programme jusqu’à son passage en caisse.

Troisième solution : l’enrichissement par les scores

Parfois décriés, car établis sur la base de calculs et d’algorithmes, les scores se sont, malgré tout, imposés comme un outil incontournable pour déterminer le potentiel d’un segment ou, au contraire, son niveau de risque. L’attribution d’une « note » à un individu traduit, par exemple, son affinité ou sa réceptivité à une offre et/ou à un canal de contact. L’enrichissement de la base de données par la méthode du scoring permet de déterminer les sosies des clients et de les hiérarchiser pour identifier de nouveaux potentiels. Le score livre des informations statistiques sur un fichier qui a été confronté à une base. Par exemple, Adage a développé une prestation grâce à sa base Adclubbers (35 millions d’individus).

Quatrième solution : l’e mail appending

L’e mail appending est une technique de récupération d’e mails qui repose sur la confrontation du fichier dont ils sont issus avec des bases opt’in. Ce rapprochement permet de capter l’e mail (et/ou le numéro de téléphone) d’un contact dont l’adresse postale est déjà présente dans la base, tout en excluant les doublons. En 2013, Critère Direct a lancé l’offre Reach Data, soit 20 millions d’e mails opt’in renseignés en adresses postales, numéros de téléphone (fixe et portable), données sociodémographiques, comportementales, etc.

Cinquième solution : les jeux concours

Organiser un jeu est un bon moyen pour collecter de l’information qualifiée via le bulletin de participation. Encore faut il que la dotation soit suffisamment attractive pour inciter les consommateurs à participer. Sur Internet, la première donnée recueillie peut être l’e mail opt’in, mais le formulaire peut également prévoir la france air max confirmation d’une adresse postale, voire quelques informations nike aire max personnelles supplémentaires, comme la date de naissance, le nombre d’enfants, etc.

Actiplay (groupe ConcoursMania), spécialisé dans la création et le développement de jeux marketing, a mis au point un dispositif de collecte de profi ls qualifi és sur sa plateforme PremiumCollect. Le principe : le jeu est directement intégré dans la bannière et placé sur un site à forte audience. Ce dispositif permet de générer une collecte ultra ciblée d’e mails opt’in, tout en offrant à la marque une exposition maximale. Cette nouvelle technique raccourcit encore la chaîne entre l’annonceur et les publics qu’il cible, grâce à une communication précise sur une audience affi nitaire et pré qualifiée. Par exemple, pour une marque d’ustensiles de cuisine qui souhaite recruter de nouveaux profi ls ciblés (femmes, 25 49 ans), la collecte sera associée à une campagne de diffusion sur des sites en parfaite adéquation avec la cible. La sign in banner est un nouvel outil de communication et d’acquisition assurant un excellent dosage entre le volume et la visibilité , précise Jean Pascal Jaouen, directeur des opérations du groupe ConcoursMania. Avec deux millions de profils collectés par mois, un chaussure air max réseau national et international, plus de 500 offres référencées et 145 campagnes actives par mois PremiumCollect offre à ses clients une solution puissante, en réponse à leurs objectifs de ciblage, de volume de collecte et de communication.

Tenant compte de l’évolution de Facebook, qui offre aux marques la possibilité d’organiser des jeux concours sur leur timeline, l’agence Milky propose gratuitement son nouveau booster d’engagement et de reach : Social Game Up. Celui ci permet de développer l’engagement et la viralité d’une page grâce à des fonctionnalités disponibles pour tous en mode Saas : organiser des jeuxconcours basés sur des réponses à donner en commentaire ou un tirage au sort parmi les likers sur un post, exporter tous les participants d’un concours ou accéder aux statistiques de celui ci.

Retrouvez l’avis d’expert de Gérôme nike air max pas cher Boulay, directeur business développement marketing d’Ellisphere : Privilégier des prestataires disposant d’un référentiel d’information exhaustif