3 et Le Magazine d’Acrimed n

Théoriciens du complot depuis la naissance de notre association (du moins si l en croit nos adorateurs), nous devons révéler au grand jour celui que nous fomentons, avec la complicité du Plan B et d réfractaires, contre l médiatique existant : contre les forces économiques anonymes qui l les rapports hiérarchiques qui air max enfant le charpentent et les princes qui le gouvernent. Il était temps de déjouer nous mêmes cette conspiration. Et puisque Le Plan B l de nos succursales non franchisées en fait partie et nous offre l nous avons installée dans sa vitrine quelques unes des armes que nous air max noir avons accumulées.

Il sera bientôt une Présidentielle (pages 2 et3 :

S existe bien un secteur public de l qui peut croire qu soit un véritable service public ? France Télévisions est, pour l une marque dégriffée semblable aux télévisions commerciales. Mais Radio France air max 90 pas cher ? Même France Culture n pas aux dérives du journalisme de connivence et de marché. Alors que dire de France Inter ?

La casse de France Inter Pour la défense de France Culture

Les maîtres à penser de la Presse Quotidienne nike air max 90 pas cher Régionale (pages 6 et 7)

Les observateurs des air max nike médias négligent trop souvent la Presse Quotidienne Régionale : la plus diffusée, en position de monopole air max classic dans la quasi totalité france air max de nos belles Provinces, en proie à des concentrations dévorantes.

Ouest France : le bons sens près de chez vous Souvenirs de 2006

Vous êtes plutôt Elle ou Marie Claire ? (pages 8 et 9)

Certains magazines féminins perdent des lectrices, mais pas encore des parts de marché publicitaire, puisqu mettent leurs rubriques au service de l de la mode et du cosmétique. Le journalisme proprement dit en est réduit à presque rien. Quant au féminisme, dans les magazines que l dit haut de gamme c un produit comme un autre.

Beauté : des rédactrices encore pires que les publicitaires Marie Claire : d annonceurs et du journalisme au compte goutte Le magazine Elle profite du voile